SUD Education Gers
Accueil du site > Actions du moments > Evaluations Nationales : Lettre aux parents

Evaluations Nationales : Lettre aux parents

jeudi 28 mars 2019, par SUD Education Gers

Madame, Monsieur, Les évaluations nationales imposées par le ministère en début d’année scolaire et courant janvier sont de notre point de vue (comme de celui de nombreux-ses enseignant-e-s et chercheur-se-s) critiquables et ne constituent pas un outil pertinent. En effet, les exercices inadaptés (exercices de discriminations des sons et de reconnaissances des lettres comportant beaucoup de ressemblances pouvant piéger nos élèves...) et les temps de réponse limités sont une source de stress pour vos enfants. De plus, des évaluations nationales corrigées automatiquement ne permettent pas d’apporter de l’aide en classe à nos élèves. Pourtant, chaque jour nous mesurons leurs progrès à travers les situations d’apprentissages que nous construisons. C’est une attaque contre la liberté pédagogique. Ces évaluations constituent un outil de plus de fichage des élèves. Les remontées informatiques des réponses livrent des données sensibles. Bien qu’anonymes, elles sont liées aux adresses des écoles. Cela servira à classer les écoles et les équipes pédagogiques en fonction des résultats. Pour ces raisons, nous avons pris collectivement la décision de ne pas faire passer ces évaluations / de ne pas saisir les réponses dans le logiciel. Nous vous rappelons qu’il n’existe aucune obligation de faire passer ces évaluations malgré les menaces de sanctions à l’encontre des enseignant-e-s qui refusent d’y participer. Ces menaces vont de pair avec le projet de loi Blanquer sur « l’école de la confiance » qui va bouleverser notre système éducatif, avec des expérimentations dès la rentrée prochaine sous le terme d’ « écoles du socle » qui mettent en oeuvre : la territorialisation accrue et mise en concurrence des établissements avec les regroupement écoles – collège ; le financement des écoles maternelles privées avec l’obligation scolaire dès 3 ans. C’est pourquoi de nombreux-ses enseignant-e-s étaient en grève le 19 mars et continueront à se mobiliser. Nous vous remercions par avance de votre compréhension et votre soutien. L’équipe enseignante

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0