SUD Education Gers
Accueil du site > Actions du moments > S’ORGANISER POUR RIPOSTER !

S’ORGANISER POUR RIPOSTER !

Bilan de la Manifestation du 9 et de l’A.G. du secondaire

jeudi 11 octobre 2018, par SUD Education Gers

Ce mardi 9 octobre, environ 300 000 personnes ont participé aux défilés organisés dans toute la France pour dire Non à la politique de Macron, qui s’attaque tout azimut aux services publics, aux retraites, à la santé ou encore à l’éducation. Dans le Gers, la manifestation a rassemblé à Auch environ 900 personnes.

Parmi elles, des enseignant-es du secondaire, des lycées généraux et professionnels du département et de nombreux lycéens sont venus dénoncer les attaques répétées sur le système éducatif.

La réforme du Lycée et du baccalauréat, qui est en train de se mettre en place à toute hâte, sans concertation, est avant tout pour le gouvernement un moyen de faire des économies, puisque sont annoncées 2650 suppressions de postes d’enseignants et 400 d’agents administratifs. C’est aussi un moyen de sélectionner les élèves dès le début du lycée en spécialisant et en individualisant leur parcours éducatif, dans la droite ligne de Parcoursup. Mais c’est surtout une profonde attaque idéologique sur le rôle de l’école en général : alors que pour nous cette dernière doit être émancipatrice, Blanquer veut la rendre utilitariste ; alors que pour nous elle doit être ouverte à toutes et tous, Blanquer veut qu’elle devienne un outil de sélection sociale ...

Toutes et tous d’accord pour dire que ces « réformes » sont en fait des attaques et des entreprises de destruction de grande ampleur du système éducatif, les enseignant-es gersois et les lycéens présent-es à la mobilisation du 9 octobre se sont réunis en fin de parcours pour discuter de la situation des lycées du département et pour essayer de mettre en place une stratégie commune.

La création d’un groupe mail a été décidé pour partager les informations locales le plus rapidement possible et pour coordonner nos futures actions.

Une réunion de tous les collègues intéressés par la démarche après les vacances de la Toussaint est envisagée. Nous étions toutes et tous conscient-es que la bataille allait être longue et complexe vu le peu d’informations que nous avons pour le moment. Mais les premières annonces sur les futurs programmes, sur les grilles horaires en lycée professionnel, sur les possibilités d’offres de formation dans les lycées les plus ruraux, sur les suppressions de postes à venir... nous ont aussi confortées dans l’idée que nous devions rester solidaires, unis et mobilisés !

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0