SUD Education Gers
Accueil du site > Les nouvelles du Gers > CARTE SCOLAIRE 1er degré

CARTE SCOLAIRE 1er degré

jeudi 18 février 2016, par SUD Education Gers

Continuons de nous mobiliser pour défendre l’école publique, réclamons des postes en nombre pour le Gers !

Le 17 février, la DASEN a présenté en C.T.S.D.* son projet de carte scolaire. *Comité Technique Spécial Départemental.

Vous trouverez le compte-rendu du CTSD sur les sites internet du SNUIPP 32 et du SE-UNSA 32. (SUD Education Gers n’a pas d’élus en CTSD.)

Quelques rappels et explications :

En décembre 2014, un protocole pluriannuel sur l’école rurale a été signé dans le Gers pour une durée de 3 ans. Son objectif : fermer les écoles à 1 classe, 2 classes sous prétexte d’efficacité pédagogique. A cette condition, il n’y aurait pas de perte de postes dans le Gers pendant la durée du protocole. (Et après les 3 ans ?)

Pour cette carte scolaire, nous fonctionnons donc à moyens constants. C’est à dire que, si la DASEN veut ouvrir 20 classes, il faut qu’elle décide d’en fermer 20 ailleurs.

Pour l’instant, elle a prévu 18,75 fermetures pour 11,33 ouvertures. Il lui reste donc 7,42 postes. Elle garde "sous le coude" ces postes :
- pour ouvrir à la rentrée,
- pour annuler peut-être des fermetures ?

Attention, il y aura un 2ème CTSD le 10 mars, suivi du CDEN**. C’est ce dernier qui actera la carte scolaire 2016 définitive ! **Conseil Départemental de l’Education Nationale

Il reste donc peu de temps pour se mobiliser et défendre les postes et écoles menacés. Le Collectif "l’Ecole au Coeur"* a rédigé une motion à voter en conseil municipal et va l’envoyer à tous les conseils municipaux des communes du Gers. *SUD Education Gers fait partie de ce collectif.

Notre point de vue :

  • L’école publique, comme les autres services publics, est indispensable en milieu rural.
  • Ce n’est pas parce que des écoles rurales avec des classes à petits effectifs perdent des postes ou ferment que les écoles urbaines à gros effectifs vont en profiter. Quand il n’y aura plus de petites écoles, toutes les écoles du Gers seront soumises aux mêmes seuils d’ouverture/fermeture. Il n’y aura alors plus de raison de ne pas être soumis aux mêmes seuils que la Haute-Garonne. Les fermetures continueront.
  • Pensons également à ces enfants qui vont faire des kilomètres dès la maternelle pour aller à l’école.
  • Enfin, il y a quelques années, cela ne posait pas de souci que les écoles rurales avec des classes multi-niveaux aient des effectifs moindres. Si la situation est tendue dans les écoles urbaines, ce n’est pas le fait des petites écoles rurales, c’est à cause de la perte massive de postes ces dernières années.

RAPPEL : de 1997 à 2015 + 415 élèves dans le 1er degré gersois, moins 69 emplois. Cherchez l’erreur.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0